AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les paroles ne s'envolent plus de nos jours.

Aller en bas 
AuteurMessage
Corwin
Chaman
Chaman
avatar

Masculin Messages: : 13973
Age : 1006
Lieu : En forêt d'Yveline
Inscrit le : 09/01/2006

MessageSujet: Les paroles ne s'envolent plus de nos jours.   Dim 18 Jan - 5:38

Qui a dit : "Je n'aurai pas autour de moi des personnes jugées et condamnées" . François Hollande le 14 avril 2012, au JDD !. Une promesse de campagne qui s'inscrivait dans son engagement pour une "République exemplaire".

Dans les faits, on ne peut pas dire que la promesse est tenue au vu des ministres épinglés dans la liste, ci-dessous, compilée par Métronews. Certaines fautes peuvent être jugées comme « sans gravité » , mais une condamnation est une condamnation et fait marquer un point (dura lex, sed lex dirait le ministre de la justice).


Jean-Marc Ayrault, condamnation en 1997 à six mois de prison avec sursis et 30 000 francs (4 600 euros) d'amende, pour des faits de favoritisme dans l’attribution d’un marché public.

Pierre Moscovici, condamné en décembre 2001, pour atteinte au droit à l'image à une amende de 1 220 euros. Lors de la campagne pour les municipales dans sa ville de Montbéliard, il est attaqué par un employé municipal qui lui reproche d’avoir utilisé son image sur une brochure de campagne sans son accord.

Christiane Taubira condamnée par le conseil des prud'hommes de Paris pour "licenciement injustifié" et "rupture de CDD abusive". Alors députée de Guyane, elle avait été attaquée par son attachée parlementaire entre octobre 2002 et avril 2003. Ses deux CDD avaient été requalifiés en CDI. Christiane Taubira avait dû verser 5 300 euros à son ex-attachée parlementaire.

Ségolène Royal. condamnée en 2008 par la Cour d'appel de Rennes pour "licenciements abusifs". Elle était poursuivie depuis 1997 par deux attachées parlementaires qui affirmaient avoir continué à travailler après son entrée dans le gouvernement Jospin.

Arnaud Montebourg. Condamné en 2012, à 1 euro de dommages et intérêts pour avoir publiquement injurié les anciens patrons de SeaFrance, en les traitant "d'escrocs".
Condamné à 2000 euros de dommages et intérêts et 3000 euros de frais de justice, pour avoir porté atteinte à la présomption d'innocence du sénateur PS Jean-Noël Guérini,

Harlem Désir. condamné en 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende pour recel d'abus de bien sociaux. Entre 1986 et 1987, alors président de SOS Racisme, il percevait 10.500 francs (1600 euros) de rémunération mensuelle venant d'une autre association : l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants, c'était un emploi fictif.

Évidemment il y en a d'autres pris la main dans le sac mais passés au-travers des mailles. MDR



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecampement.net
Caradog
Ancien
 Ancien
avatar

Masculin Messages: : 6192
Age : 1055
Lieu : près du feu
Inscrit le : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Les paroles ne s'envolent plus de nos jours.   Dim 18 Jan - 6:01

Sans compter l'éphémère Thomas Thévenoud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les paroles ne s'envolent plus de nos jours.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le paroles s'envolent ?
» Paroles
» La poèsie marchombre et belles paroles dans Zouck. <3
» PAROLES DE L'OMBRE de Jean Pierre Guéno et Jérôme Pecnard
» [SOFT] POWERAMP : Lecteur musique, paroles, équaliseur [Démo/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Campement :: DETENTE :: LES DAZIBAO :: Parlons sérieusement-
Sauter vers: