AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 manger bio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chéana
Bâtisseur
Bâtisseur


Féminin Messages: : 335
Age : 69
Lieu : Nancy
Inscrit le : 06/08/2008

MessageSujet: manger bio   Ven 17 Déc - 17:52

coucou
une revenante :) désolée de cette longue absence, mais trop débordée....
et le bio? j'aimerai en savoir plus sur le bio, depuis que j'ai vu cette émission à la télé qui parlait des pesticides dans les aliments, des antibiotiques dans la viande et de je ne sais plus quoi dans le poisson
peut on encore manger sans s'empoisonner?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin
Chaman
Chaman


Masculin Messages: : 13721
Age : 1005
Lieu : En forêt d'Yveline
Inscrit le : 09/01/2006

MessageSujet: Re: manger bio   Ven 17 Déc - 21:41

Bonjour Chéana,

Vaste sujet que celui-ci, je crois que de plus en plus de personnes en doutent et se tournent, quand ils le peuvent , vers l'auto-production qui, seule, permet de contrôler les intrants. Un jardin où cultiver ses légumes et faire pousser des fruits, proscrire les plats cuisinés industriels, sont des voies qui permettent de limiter notre intoxication.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecampement.net
crazy
Bâtisseur
Bâtisseur


Masculin Messages: : 374
Age : 33
Lieu : curieux????
Inscrit le : 05/12/2007

MessageSujet: Re: manger bio   Sam 18 Déc - 5:06

Comme le dt si bien corwin : tres vaste sujet que celui ci.

En dehors de faire pousser ses propres legumes on ne peut effectivement pas se fier a grand chose.
Le bio c est bien beau, mais par moment la frontiere est mince.
deja il faut pas mal de temps pour que le sol elimine tout ces produits. Et comment qualifier de bio une exploitation situe a quelques metre d une exploitation non bio? C est un peu comme l histoire du nuage radioactif...

Sans parler du bio le fait de cultiver soi meme peu aussi favoriser la biodiversite.
Si vous avez ne serait ce qu un large rebord de fenetre quelques petites choses peuvent pousser sans meme demander tellement d entretient.
Quand j aurais un tout petit peu de temps je vous ferais un petit topo dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corwin
Chaman
Chaman


Masculin Messages: : 13721
Age : 1005
Lieu : En forêt d'Yveline
Inscrit le : 09/01/2006

MessageSujet: Re: manger bio   Sam 18 Déc - 5:44

Comme il faut bien se nourrir, soyons avisés en évitant de consommer les produits transformés que nous propose l'Industrie agro-alimentaire et traquons les produits pas clean en épluchant les étiquettes.

Voici une petite liste de ce qu'il faudrait bannir de nos assiettes
(Source : Sélection Reader's Digest, février 2009)

Les édulcorants


Les édulcorants de synthèse :Saccharine, acésulfame K, cyclamate de sodium, aspartame, servent à donner le goût du sucre, sans sucre…
Abondamment utilisés dans tous les produits « light » ils ne sont pas exempts de suspicion. Régulièrement les édulcorants sont accusés de tous les maux..
Pour l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) les édulcorants autorisés sont inoffensifs. Ouais! Alors pourquoi la Stévia (plante au fort pouvoir sucrant, édulcorant naturel) est-elle en train de se répandre malgré son goût de réglisse pas particulièrement neutre?

Acides gras trans ou les graisses hydrogénées


Ces graisses sont issues d’un processus industriel de solidification des huiles (margarines) qui crée des acides gras « trans » qui multiplient les risques de maladies cardio-vasculaires et de cancer du sein.
Certains États, tels le Danemark ou le Canada, ont d’ailleurs décidé de fixer par décret-loi le taux acceptable de ces acides gras trans industriels.

Le Nitrite de sodium,


C'est un agent de conservation utilisé aussi comme aromatisant et colorant (il stabilise la couleur des viandes saumurées, salées ou séchées) c'est grâce à lui que le jambon est d'un beau rose. On s’en sert aussi pour prévenir le développement de la bactérie botulique.
Le nitrite de sodium peut entraîner la formation de nitrosamines, substances cancérigènes;

Les colorants

Les colorants artificiels sont très souvent utilisés pour donner des couleurs éclatantes aux produits alimentaires, particulièrement à ceux qui sont destinés aux enfants.( vive la fraise Tagada)

Si, dans le passé, les études effectuées par les chercheurs sur les colorants ont surtout porté sur le cancer (ce qui a conduit à en bannir quelques-uns), aujourd’hui, la recherche se concentre sur leurs effets chez les enfants, notamment en ce qui a trait au comportement perturbateur, au trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et aux troubles d’apprentissage (le benzoate de sodium fait également l’objet de ce type de recherche).

Les quatre colorants de synthèse décrits ci-dessous sont parmi les plus controversés bien qu’ils soient toujours utilisés par l’industrie, ils sont fortement suspectés d'être carcinogènes

—Bleu no 1 (ou Bleu brillant FCF)
— Bleu no 2 (ou Indigotine)
— Rouge no 3 (ou Érythrosine)
—Jaune orangé S (ou Jaune soleil FCF)

Pesticides

Ce sont les chiffres officiels : 49,5 % des fruits et légumes et 27,2 % des céréales vendus en Europe contiennent des pesticides dont les effets sur la santé sont de moins en moins niés. La surmortalité par cancers chez les agriculteurs est avérée.
Comme seulement 2% des terres sont cultivées en bio et qu'il faut privilégier les fruits et légumes dans notre alimentation, ne négligeons pas de les laver et de les peler pour éliminer un maximum de résidus
La Commission européenne vient de fixer, le 1er septembre dernier, les niveaux de pesticides autorisés dans les aliments. De nombreuses associations jugent cependant ces seuils trop élevés.

Huile de palme

« Cette huile entre dans la composition de près d’un produit alimentaire sur dix vendu en Europe (biscuit, chocolat, bonbon, crème glacée, sauce…). « Sa culture est la cause de 90 % de la déforestation en Malaisie. A Bornéo, un tiers de la forêt a été détruit en vingt ans, entraînant le déclin d’une flore et d’une faune uniques, dont les orangs-outans. »

A ce réquisitoire, dressé par la Fondation Nicolas Hulot, ajoutons que cette huile n’a pas d’intérêt nutritionnel : elle est pauvre en oméga-3 et en oméga-6, et riche en acides gras saturés qui ont tendance à augmenter le taux du mauvais cholestérol (LDL).

Le sel
Les industriels usent et abusent du sel pour rehausser le goût des aliments ou augmenter le poids des produits (grâce à ses propriétés de rétention d’eau).
La salière sur notre table n’est responsable que de 10 % à 20 % des apports en sel, le reste provenant des produits (pain, biscuits, charcuterie, plats préparés)
Résultat, nous absorbons quotidiennement 8,5 g de sel, quand la communauté scientifique considère que 4 grammes de sodium suffiraient à nos besoins biologiques, si un régime trop salé est source d’hypertension, le sodium demeure indispensable à notre organisme.

Autres
Attention au Bisphénol présent dans les plastiques durs, aux casseroles et poêles anti-adhésives (sujets traités dans le forum parlons sérieusement )
Les problèmes de l'huile de palme et de l'aspartame sont aussi traités dans le dossier sujets divers







_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecampement.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: manger bio   

Revenir en haut Aller en bas
 
manger bio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [tuto] comment manger avec des baguettes!
» Vous voulez manger à l'oeil ?
» Manger à Disneyland Paris...
» jeu à manger : les dominos à croquer !
» Salle à manger en chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Campement :: LA CUISINE :: DOSSIERS :: Sujets divers-
Sauter vers: