AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les biocarburants

Aller en bas 
AuteurMessage
Corwin
Chaman
Chaman
avatar

Masculin Messages: : 13987
Age : 1007
Lieu : En forêt d'Yveline
Inscrit le : 09/01/2006

MessageSujet: Les biocarburants   Ven 17 Fév - 4:21

Dans le Sud-Ouest des camions-poubelles à l'huile végétale malgré l'interdiction du préfet.


Siglés "Je roule à l'huile végétale pure", dix camions de ramassage des ordures fonctionnant au biocarburant sillonnent depuis octobre la Communauté de communes du Villeneuvois (CCV), dans le Lot-et-Garonne, malgré l'opposition du préfet du département.

Pour justifier son choix d'introduire de l'huile végétale dans les réservoirs de ces véhicules diesel, Jérôme Cahuzac, maire PS de Villeneuve-sur-Lot et président de la CCV, invoque notamment "la facture énergétique qui ne cesse d'augmenter".

Car si le gazole est à plus d'un euro/litre à la pompe, l'huile végétale est achetée 80 centimes.

Par ailleurs, pour les agriculteurs, l'utilisation de ce biocarburant, obtenu par pressage d'oléagineux (tournesol et colza principalement), "permettrait le développement d'une filière bioénergétique et de remettre en culture des jachères", estime-t-il.

A une quinzaine de kilomètres de Villeneuve-sur-Lot, sur l'exploitation agricole de Richard Cavaillé, fournisseur de la CCV, on ne pense pas autrement: "Le tournesol se vend mal, alors c'est certain que les HVP (huiles végétales pures) représentent une opportunité pour nous".

"La culture du tournesol nécessite peu d'intrants (engrais et produits phytosanitaires) et peu d'eau" ce qui permet de produire une énergie moins polluante et utilisée localement dans le cadre d'un "circuit court" entre producteur et consommateur, ajoute-t-il défendant également des motivations "écologiques".

Autre avantage non négligeable, "en roulant à l'huile, selon le dosage, on diminue de 20 à 70% les rejets atmosphériques", précise Frédéric Perrin, ingénieur et partenaire du projet villeneuvois.

Forte de ces éléments, la CCV, qui regroupe dix communes et plus de 40.000 habitants, a voté le 15 octobre à l'unanimité de ses 48 membres une délibération prévoyant l'incorporation de 30% d'huile végétale dans les réservoirs de ses camions de ramassage d'ordures.

"Avant de passer à 100%, sur l'ensemble de la flotte, soit 42 véhicules, pour une économie attendue de 63.000 euros par an !", indique Olivier Dourthe, enthousiaste directeur de cabinet du président de la CCV, quasiment intronisé spécialiste ès-HVP tant sont nombreuses les sollicitations en provenance d'autres collectivités locales, situées partout en France.

"Notre intérêt, c'est de faire des petits", confirme-t-il.

D'ici là, les camions qui roulent déjà à l'huile font l'objet d'un suivi minutieux: "des prélèvements et des analyses" sont effectués régulièrement afin de s'assurer que l'usage à long terme de ce carburant ne dégrade pas les véhicules, qui n'ont par ailleurs subi "aucune modification", explique Julio Gonçalves, chef mécanicien.

Pourtant, une ombre est venue planer sur ce projet: la préfecture du Lot-et-Garonne a décidé de déférer au tribunal administratif de Bordeaux les délibérations de la CCV sur l'usage des HVP, estimant illégale leur utilisation comme carburant autre qu'agricole.

Une situation qui n'est pas forcément pour déplaire à Jérôme Cahuzac, qui voit là l'occasion de porter sur la place publique "l'incohérence" du gouvernement qui prône l'incorporation de 5,75% de biocarburants dans les réservoirs à l'horizon 2010, mais qui freine le développement de la filière des huiles végétales, reconnues par l'Union européenne, parce que"ils sont accrochés à leur TIPP".

Et "d'ici que le droit soit dit, l'expérience continue", conclut-il.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecampement.net
CHOUPETTE47
Elu
Elu
avatar

Féminin Messages: : 1982
Age : 60
Lieu : Lot-et-Garonne
Inscrit le : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les biocarburants   Ven 17 Fév - 6:28

J'ai bien pris connaissance de cette information, tant sur les médias nationaux que dans les journaux régionaux.

On ne peut effectivement que constater l'incohérence entre la décision du Préfet, représentant de l'Etat, d'interdire l'utilisation d'huile végétale dans les véhicules techniques du Villeneuvois et le souhait du Gouvernement de développer ce type d'énergie pour palier le manque de pétrole prévisible dès les prochaines décennies.

J'ai pu en discuter avec des Maires ruraux, pour la plupart des agriculteurs, qui voient dans le développement des huiles végétales l'opportunité d'augmenter les cultures d'oléagineux et ainsi sauver les campagnes de la désertification.

Mais que vaut l'avenir de quelques pauvres paysans face aux taxes considérables prélevées sur chaque litre de carburant issu du pétrole ?

Pas grand chose What a Face

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecampement.discutfree.com/
Corwin
Chaman
Chaman
avatar

Masculin Messages: : 13987
Age : 1007
Lieu : En forêt d'Yveline
Inscrit le : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Les biocarburants   Ven 17 Fév - 7:52

Sait-on que depuis quelques années il devient de plus en plus difficile pour les possesseurs de chevaux qu'ils soient particuliers ou professionnels d'écouler leur fumier?

Que de plus en plus souvent, il faut payer pour le faire enlever. De ce fait, les éleveurs confrontés à ce problème se tournent vers des solutions alternatives, litières de copeaux, de paillettes de lin, voire abandon des litières qui sont remplacées par des dalles de caoutchouc?

Que parallèlement, les grainetiers ont des difficultés à s'approvisionner en paille et que ce que l'on trouve sur le marché ne mérite parfois même plus le nom de paille?

Alors que le fumier de cheval est un engrais naturel particulièrement riche, qu'il recharge en humus les sols brûlés et appauvris par les méthodes culturales intensives. Qu'il permettrait, bien-sûr à petite échelle, d'amender presque gratuitement des cultures de colza.

Eh oui! de nos jours on préfère brûler du pétrole, arroser les champs d'engrais de synthèse, traiter les blés au retardateur de croissance pour maîtriser la hauteur des tiges, promouvoir les cultures OGM.

Savez-vous qu'habitant en pleine beauce, avec des champs de céréales à perte de vue, je ne trouve pas une botte de paille ou de foin, pas un kg d'avoine?

La partie est perdue depuis longtemps, et vive le nucléaire quand les stocks d'énergies fossiles seront épuisés. :pale: :pale:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecampement.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les biocarburants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les biocarburants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les biocarburants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Campement :: DETENTE :: LES DAZIBAO :: Parlons sérieusement-
Sauter vers: