AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alphonse Allais

Aller en bas 
AuteurMessage
Corwin
Chaman
Chaman
avatar

Masculin Messages: : 14004
Age : 1007
Lieu : En forêt d'Yveline
Inscrit le : 09/01/2006

MessageSujet: Alphonse Allais   Jeu 16 Fév - 4:04

Les bons mots d'Alphonse Allais


Alphonse Allais

• Les plus belles stratégies s'écrivent au passé »
• « C'est quand on serre une dame de trop près...qu'elle trouve qu'on va trop loin »
• « La femme est le chef d'œuvre de Dieu, surtout lorsqu'elle a le diable au corps »
• « Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité. »
• « Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin »
• « La logique mène à tout à condition d'en sortir »
• « La mer est salée parce qu'il y a des morues dedans. Et si elle ne déborde pas, c'est parce que la providence, dans sa sagesse, y a placé aussi des éponges ».
• « La mort est un manque de savoir-vivre »
• " Partir, c'est mourir un peu, mais mourir, c'est partir pour de bon."
• « Il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l'avenir »
• « Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux »
• " Ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura aucun survivant."
• " Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue."
• " Ne remets pas à demain, ce que tu peux faire après-demain."
• " Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Etre "de quelque chose" ça pose un homme, comme être "de garenne" ça pose un lapin."
• " Il y a des moments où l'absence d'ogres se fait cruellement sentir".
• " Les familles, l'été venu, se dirigent vers la mer en y emmenant leurs enfants. Dans l'espoir, souvent déçu, de noyer les plus laids."
• " Il faut prendre l'argent là où il se trouve, c'est-à-dire chez les pauvres. Bon, d'accord, ils n'ont pas beaucoup d'argent, mais il y a beaucoup de pauvres."
• « C'est parce que la fortune vient en dormant qu'elle arrive si lentement »

*L'argent, tout compte fait, aide à supporter la pauvreté."
• " L'avantage des médecins, c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite."
• " La bureaucratie c'est comme les microbes, on ne parlemente pas avec les microbes. On les tue !"
• " Dans la vie, il ne faut compter que sur soi-même, et encore, pas beaucoup."
• " Il faut demander plus à l'impôt et moins au contribuables."
• " Faut-il que les hommes soient bêtes de fabriquer des machines pour se tuer... comme si on ne claquait pas assez vite tout seul ! "
• " La grande trouvaille de l'armée, c'est qu'elle est la seule à avoir compris que la compétence ne se lit pas sur le visage. Elle a donc inventé les grades."
• " Le comble de l'économie : Coucher sur la paille qu'on voit dans l'œil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu'on a dans le sien."
• " Le comble en géographie : Croire que les suicidés sont les habitants de la Suisse."
• " Vous n'y allez pas par quatre chemins, vous ! Jamais! Un seul, c'est plus court."
• " J'ai poursuivi mes études sans jamais les rattraper.»
• " Impossible de vous dire mon âge : il change tout le temps."

.En voilà des sales types, les gens !
*Il résolut de mourir. Non pas pour se tuer, mais pour cesser de vivre.
*La civilisation, qu'est-ce que c'est, sinon la caserne, le bureau, l'usine, les apéritifs, et les garçons de banque ?
*Les gens simples vont tout droit leur chemin, à moins qu'il n'y ait une barricade qui les contraigne à faire un détour.
*Toutes les fois qu'on a l'occasion de réaliser une métaphore, doit-on hésiter un seul instant.
*Dieu a sagement agi en plaçant la naissance avant la mort : sans cela, que saurait-on de la vie ?
*Dieu n'a pas fait d'aliments bleus. Il a voulu réserver l'azur pour le firmament et les yeux de certaines femmes.
*La misère a cela de bon qu'elle supprime la crainte des voleurs.
*Les gens mariés vieillissent plus vite que les célibataires ; c'est l'histoire de la goutte d'eau qui, tombant sans relâche à la même place, finit par creuser le granit le plus dur.
*Nous parlons de tuer le temps, comme si hélas ! ce n'était pas lui qui nous tuait !
*Une jolie femme sotte bien habillée, c'est une belle bouteille vide parée d'une superbe étiquette.
*Ventre affamé n'a pas d'oreilles, mais il a un sacré nez.
*Avant de prendre congé de ses hôtes, Dieu convint, de la meilleure grâce du monde, qu'il n'existait pas.
*En dormant à moitié, il avait beaucoup retenu.
*L'homme propose (la femme accepte souvent) et Dieu dispose.
*Oh ! l'éternel féminin, comme disait le monsieur dont la femme n'en finissait pas de mourir.
*C’est quand on serre une dame de trop près qu’elle trouve qu’on va trop loin.
*Il y a des femmes qui sont comme le bâton enduit de confiture de roses dont parle le poète persan : on ne sait par quel bout les prendre.
*La logique mène à tout, à condition d'en sortir.
*Si l'homme est véritablement le roi de la création, le chien peut, sans être taxé d'exagération, en passer pour le baron, tout au moins.
*C'est fou comme l'argent aide à supporter la pauvreté ! Il vaut mieux passer à La Poste hériter qu'à la postérité !
*C'est le fond qui manque le moins, mais ce sont les fonds qui manquent le plus.
*Dans sa volonté de supprimer les intermédiaires, il cherchait le moyen de passer directement du foin au lait sans passer par la vache.
*Et Jean tua Madeleine. Ce fut à peu près vers cette époque que Madeleine perdit l'habitude de tromper Jean.
*Entendu de mes propres yeux : « C'est étonnant comme les frères Lyonnet se ressemblent !
- Oui, surtout Anatole ! »
*Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Être « de quelque chose », cela pose un homme, comme être « de garenne », cela pose un lapin.
*Il est très curieux de constater que dans l'armée, les statistiques le prouvent, la mortalité augmente bizarrement en temps de guerre.
*Il était normand par sa mère et breton par un ami de son père.
*Il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l'avenir.
*Il ne suffit pas d'avoir du talent. Il faut encore savoir s'en servir.
*Il y a des circonstances où il faut s'abstenir de jouer à la bourse, aux courses, au baccarat ou à la roulette : primo, quand on n'a pas les moyens et secundo, quand on les a.
*J'ai connu bien des filles de joie qui avaient pour père un homme de peine.
*J'ai souvent remarqué, pour ma part, que les cocus épousent de préférence les femmes adultères.
*J'ai toujours détesté le labeur et si je travaille, c'est dans le but unique de subvenir à mes débauches (je me passe aisément du nécessaire).
*J'ai une mémoire admirable, j'oublie tout.
*Je bois pour oublier que je suis un ivrogne.
*Je déteste les épinards et c'est tant mieux car si j'aimais ça, j'en mangerais; or, je déteste ça !
*Je lui fermai la bouche d'un baiser derrière l'oreille.
*Je ne suis pas de ceux qui s'imaginent qu'ils n'ont qu'à ouvrir la bouche pour que les alouettes y tombent toutes rôties... Non, mais tout de même, j'ouvre la bouche de temps en temps.
*L'avantage des médecins, c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite...
*L'homme, cet idiot, aurait pu être le plus heureux des animaux, s'il avait su se tenir tranquille. Mais non... il a inventé la civilisation.
*L'homme est plein d'imperfections, mais ce n'est pas étonnant si l'on songe à l'époque où il a été créé.
*L'infini, c'est long, surtout vers la fin.
*La lune est pleine et on ne sait pas qui l'a mise dans cet état.
*La mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre.
*Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n'en prend pas.
*Le rire est à l'homme ce que la bière est à la pression.
*Plus on avance dans la vie, plus on est obligé d'admettre que le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.
*Les académiciens se prétendent immortels et pourtant ne dépassent jamais la quarantaine.
*Les champignons poussent dans les endroits humides. C'est pourquoi ils ont la forme d'un parapluie.
*Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux.
*Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin.
*Les pommes de terre cuites sont tellement plus faciles a digérer que les pommes en terre cuite !
*On a dit que le génie était une longue patience. Et le mariage donc ?
*Où serait le mérite si le héros n'avait jamais peur ?
*Plus les galets ont roulé, plus ils sont polis. Pour les cochers, c'est le contraire.
*Pourquoi dire mes appointements ? Pourquoi employer le pluriel pour si peu ?
*Quand il suffit d'un rien, on n'a pas besoin de grand-chose.
*Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue.
*Shakespeare n'a jamais existé. Toutes ses pièces ont été écrites par un inconnu qui portait le même nom que lui.
*Si vous arrivez en retard, dites : C'est que je ne suis pas le premier venu !
*Un cocu ? Un entier qui partage sa moitié avec un tiers.
*Un gentleman est un monsieur qui se sert d'une pince à sucre, même lorsqu'il est seul.
*Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité.
*Un mari quelque peu volage,
le lendemain de son mariage
tua sa femme à son réveil.
Moralité : La nuit porte conseil ...
*Un proverbe dit : Tel père, tel fils.
Un autre : À père avare, enfant prodigue.
Lequel croire?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecampement.net
 
Alphonse Allais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alphonse Allais
» Alphonse Allais...
» Alphonse Allais
» Alphonse Allais
» Alphonse Allais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Campement :: DETENTE :: LES BIBLIOTHEQUES :: Histoires :: Le coin des Citations-
Sauter vers: